ICO
ICO

ICO

ICO est l’abréviation pour Initial Coin Offering (Offre de Pièce Initiale) et désigne une opération de levée de fonds pour les monnaies virtuelles (crypto-actifs) nouvellement émises.
Les ICO décrivent d’abord l’objectif de développement et la stratégie pour la monnaie virtuelle sur internet. Les investisseurs qui s’y intéressent, achètent la monnaie virtuelle nouvellement émise en échange d’une autre monnaie virtuelle déjà existante, tel que Bitcoin. Les émetteurs du ICO développent ensuite la nouvelle monnaie virtuelle avec les fonds collectés provenant des investisseurs. L’investisseur peut utiliser les services offerts par le projet et également augmenter ses propres actifs en élevant le prix de la monnaie virtuelle financée. 
En levant des fonds directement auprès d’individus du monde entier à travers internet, les ICO peuvent éviter des situations dans lesquelles typiquement des individus, des entreprises ou des nations ont une influence sur le développement et les politiques mises en place pour la monnaie virtuelle. Ce mécanisme est utile parce qu’il permet de lever des fonds de manière décentralisée, ce qui est le fondement même d’une monnaie virtuelle. Contrairement aux autres méthodes traditionnelles de collectes de fonds, il n’y a pas d’organisme gouvernemental encadrant ou évaluant la validité du projet. En d’autres termes, les investisseurs prennent des risques considérables. 

Historique et statut actuel des ICO

Le tout premier ICO (vente de jeton, token sale) a été réalisé par Mastercoin en 2013. En 2014, l’ICO du projet Ethereum (symbole ETH) a réussi à lever près de 18 millions de dollars en BTC (environ 1.8 milliard de yen). De fait, les ICO avaient prouvé leur efficacité d'instruments de levée de fonds.
Plus tard en 2017, la montée fulgurante des ICO fut observée, parallèlement à l’expansion du marché des monnaies virtuelles. Le montant total des fonds collectés par les ICO en 2017 fut estimé à 6.2 milliards de dollars américains (soit à peu près 690 milliards de yen). Les trois plus grands projets financés en 2017, ont chacun réussi à lever plus de 20 milliards de yen. La collecte de fonds en 2018 était de 7.8 milliards de dollars américains (approximativement 850 milliards de yen), dépassant le montant enregistré l’année passée. Néanmoins, le déclin important du marché des ICO a commencé dans la seconde moitié de 2018, et désormais en 2019, le marché recule. 

Le futur des ICO

Bien que 2017 fut l’année de l’ICO mania, certains écueils ont été signalés, telle que la difficulté à garantir la faisabilité et la transparence des projets. La nature spéculative des ICO a également conduit à un afflux d’ICO frauduleux. 
Pour cette raison, les Security Token Offerings (STO, offre de jetons de valeur mobilière) et les Initial Exchange Offerings (IEO, levée de fonds par le biais d’une plateforme d’échange) sont maintenant en train de gagner du terrain grâce à l’attention particulière qu’ils accordent à la sécurité et à la validité du projet. 
(À jour en octobre 2019)